26 août 2017

Les larmes d'Ipacheta - Aurélie Genêt









Titre : Les larmes d'Ipacheta
Auteur : Aurélie Genêt
Éditeur : Nats éditions
Genre : Fantasy
Année de sortie : 2017
Nombre de pages : 316
Prix : 14€



Née sous une pluie sanglante, les larmes d’Ipacheta, la princesse Setun est vouée à une destinée hors du commun. Son père, le grand prêtre de la cité-pyramide Atasuyo, en est certain : son sacrifice mettra fin à la terrible malédiction qui s’abat sur le pays.
Mais guidée par une irrésistible soif de liberté et la certitude que son destin doit s’accomplir autrement, Setun s’enfuit à travers la jungle en compagnie de son fidèle loup blanc, d’un mystérieux petit garçon muet et d’une tayra dotée de la parole.
Les larmes d´Ipacheta est un roman fantasy où civilisation précolombienne, animaux extraordinaires, nymphes, esprits et divinités se mêlent… et ne sont pas que des légendes.



Je remercie tout d'abord Nats éditions de m'avoir donné l’opportunité de découvrir ce roman en avant-première. 

Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre avec ce roman, car c'est la toute première fois que je lis un roman se passant à l'époque précolombienne. Mais ayant lu de cette autrice "La forêt des murmures" qui avait été un très gros coup de cœur, je ne pouvais que découvrir cette histoire. Et je ne le regrette aucunement, car j'ai adoré ma lecture. 

Dans ce roman, on va suivre la princesse Setun qui est née sous une pluie sanglante, les larmes d’Ipacheta. Elle a grandi isolé dans le palais avec pour seule compagnie Chuyo, un loup blanc né en même temps qu'elle sous les larmes d'Ipacheta et Pautaec, un aucahuas qui lit les présages. 
Uacacha, le grand-prêtre de la cité-pyramide Atasuyo et père de Setun, est convaincu que le sacrifice de sa fille aînée mettra fin à la terrible malédiction qui s’abat sur le pays.
Mais le jour qu'elle doit être sacrifier, les larmes d'Ipacheta tombent et Setun s'enfuit à travers la jungle en compagnie de Chuyo, d'un garçon muet et d'une tayra dotée de la parole.
Décidé à trouver l'esprit d’Ipacheta pour faire cesser cette punition à l’encontre de son peuple et des animaux de la forêt, elle devra avec ses compagnons affronter de nombreux dangers...

J'ai adoré ma lecture. C'est un roman de fantasy avec un univers très riche où civilisation précolombienne, animaux extraordinaires, nymphes, esprits et divinités se mêlent pour donner une histoire vraiment intéressante et captivante.
Au fil des pages, on peut se rendre compte que l'autrice à certainement fait des recherches sur la civilisation précolombienne (Mayas, Aztèques, Incas...), les légendes et la faune. Je me suis retrouvé pendant ma lecture à faire une recherche pour savoir ce qu'était une tayra et c'est en fait une sorte de martre. 
Par moment, j'ai eu l’impression de lire plus un conte qu'un roman de fantasy, car j'ai trouvé que l'aspect merveilleux était beaucoup plus mis en avant que la fantasy et personnellement, cela ne m'a pas du tout dérangé et au contraire, j'ai adoré ça.  

J'ai également beaucoup aimé suivre Setun dans son aventure ainsi que ses compagnons. Setun est une jeune fille qui connaît presque rien de son monde, car elle a grandi isolé de tout. Elle s'enfuit dans la jungle tout d'abord, car elle a très envie de vivre et puis petit à petit elle ressent le désir de venir en aide aux autres. C'est un personnage vraiment attachant qui a ses défauts et qualités, mais qui évolue au fil des pages. 

Par contre, au début de ma lecture, j'ai eu vraiment du mal avec les prénoms des personnages qui sont assez compliqués à retenir. 

Avec ce roman, j'ai retrouvé avec plaisir la plume d'Aurélie Genêt que j'avais découverte dans "La forêt des murmures". Sa plume est toujours aussi agréable à lire mais, par contre j'ai trouvé qu'elle manquait légèrement de fluidité par moment. 

En bref, un très bon roman de fantasy avec un univers très riche et des personnages attachants évoluant à l'époque précolombienne. Une lecture que je ne peux que vous recommander.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire