18 oct. 2015

In my mailbox #3

Bonjour, aujourd'hui, je vous donne rendez-vous pour un nouveau In my Mailbox. 
Je vais vous présenter les livres reçus, cette semaine, dans ma boite aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés.







Un mystérieux assassin, l’Emissaire décime les doyens de la communauté magique. Le gouvernement sorcier fait le rapprochement avec une ancienne prophétie et charge trois sorciers de 17 ans d’arrêter cet Emissaire. Mais comment assumer de telles responsabilités lorsque l’on a déjà des problèmes personnels à régler ? Quoiqu’il en soit, les trois amis apprendront vite que le danger qui menace est  bien plus grand encore…

















Le démon millénaire cherche à s’emparer du savoir des sorciers. Sa puissance retrouvée, il rappelle à lui ses anciens démons. La lutte s’intensifie, le gouvernement magique risque de s’effondrer et chacun doit choisir son camp. Le monde des Gardiens se rapproche peu à peu de la guerre… Jamais le passé n’aura été aussi présent.













Depuis douze ans, le pouvoir a été usurpé au royaume d’Harcilor. Cyr, un homme de savoir, et son fils adoptif, Kaaz, ont constitué une école secrète.
En effet, dans ce monde certaines personnes naissent dotées de pouvoirs magiques : les Silarens. Seulement, il n’est pas toujours aisé de déceler ses pouvoirs. Ils seront bientôt rejoints par une jeune femme bien mystérieuse qui a beaucoup à leur apprendre.
Alors que litar, reconnu comme l’être le plus puissant du royaume s’absente durant quelques temps, ils entrevoient pour la première fois la possibilité d’agir.
Parviendront-ils à retrouver leur liberté ? Feront-ils les bons choix ?









Sous leurs airs lugubres, les cimetières regorgent d’occasions de sourire. On les dit peuplés de personnes indispensables. « Pas seulement ! » répondrait Charles darwin.
On y trouve également les malheureuse victimes d’une sélection naturelle tantôt bêtement hasardeuse tantôt cruelle, tandis que d’autres ne doivent leur trépas qu’à une stupidité sans limite…
















De tous ses amis, Kellan, ex soldat au visage ravagé par des cicatrices, avait choisi de passer quelques jours de vacances chez Kane, et il le regrettait amèrement. Le voilà obligé de supporter une jeune chanteuse droguée et dépressive… Et il était loin d’imaginer que les quelques heures qu’il allait passer avec elle ferait basculer tout son univers !








Sa sœur est sur le point de lui révéler un secret… et c’est l’accident. Elle grièvement blessée. Seul, l’angoisse au ventre, alors qu’il attend qu’elle sorte du bloc opératoire, Antoine fait le bilan de son existence : sa femme l’a quitté, ses ados, lui échappent, son métier l’ennuie et son vieux père le tyrannise. Comment en est-il arrivé là ? Et surtout, quelle terrible confidence sa cadette s’apprêtait-elle à lui faire ?











Pour deux vieux busards du journalisme tels que Dave Bowie et Vince Teague, la présence dans leur petit hebdomadaire local de la ravissante Stéphanie McCann est un bain de jouvence. Et comment donner plus sûrement à l’exquise stagiaire l’envie de rester, si ce n’est en lui révélant l’insoluble énigme qui les tenaille et qu’ils gardent jalousement depuis vingt-cinq ans ? Cet homme retrouvé sur une plage, mort dans des circonstances insolites et inexplicables, livrera-t-il son secret à la jeune fille happée par cette histoire ?













Pas plus que sa jeune acolyte, l’inspecteur-profiler Brolin ne pense que les tueurs en série reviennent d’outre- tombe. Fût-il le monstrueux bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper avec précision. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ? Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de cerner et de prévoir ses crimes, devenir un monstre soi-même, tels sont les moindres risques de son métier. On dit au FBI qu’il ne faudrait d’un rien pour qu’un bon profileur aille rejoindre la galerie de ses pires clients. Peut-on impunément prêter son âme au mal ?









J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar ou, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille surgirait une malédiction… J’étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdu d’avance.





Et vous? Qu'avez-vous reçu ou acheté?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire