Suite à un bug, Adblock considère les images des blog blogger comme des publicités.
Merci de désactiver Adblock afin de pouvoir profiter pleinement du blog.

11 mars 2018

In my mailbox (du 05 au 10 mars 2018)



Bonjour, aujourd’hui, je vous donne rendez-vous pour un nouvel In my mailbox. Je vais vous présenter les livres reçus, cette semaine, dans ma boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés.


Découvrez le bonheur à la danoise !
Pourquoi les Danois sont-ils les gens les plus heureux du monde ? Pour Meik Wiking, directeur de l'Institut de recherche sur le bonheur à Copenhague, la réponse est simple : grâce au hygge.
Sans équivalent français, le terme " hygge " (à prononcer " hoo-ga ") évoque les notions de confort, du vivre-ensemble et de bien-être profond. " Le hygge est une ambiance, une véritable atmosphère " explique Meik Wiking. " C'est profiter de ceux que l'on aime en passant du temps auprès d'eux, avec ce sentiment de se sentir chez soi, en sécurité. "
Le hygge, c'est ce que vous éprouvez lorsque vous vous prélassez sur votre canapé, des chaussettes douillettes aux pieds, emmitouflé dans une couverture douce tout en observant par la fenêtre les éclairs d'un gros orage. C'est le bonheur que vous ressentez lorsque vous partagez une conversation et un délicieux repas avec vos proches autour d'une table ornée de bougies. C'est la chaleur des premiers rayons de soleil sur votre visage un jour de ciel bleu. 


Angleterre, 1812

Jason Cavendish, comte de Coventry, essaie discrètement de retrouver sa femme, qu'il a abandonnée dans son manoir à la campagne ; ce qu'il veut, c'est faire annuler cette union. Cependant, il ne se rappelle plus du tout à quoi ressemble la comtesse de Coventry puisqu'il était ivre mort lors de son mariage arrangé et qu'il ne l'a pas
revue depuis...

En revanche, la fascinante Lady Olivia a capturé toute son attention. Arrivée pour passer la saison à Londres, elle est consternée de découvrir… que son époux, Lord Coventry, ne la reconnaît pas. Loin d'elle l'idée d'avouer à ce sombre arrogant qu'elle est sa femme ! Elle décide plutôt de flirter avec lui le soir et de lui faire envoyer des montagnes de factures de couturière le jour…


Angleterre, 1814.

Drake, duc de Manchester, désire une femme posée, sophistiquée, digne du titre de duchesse et qui surtout ne recherche pas l'inutile émotion qu'est l'amour. 

Socialement maladroite, Miss Penelope Clayton n'est pas faite pour le mariage. Botaniste sérieuse, elle n'a aucune envie de se marier, et vit comme une contrainte le fait d'être forcée par son tuteur à participer à la saison mondaine pour se trouver un mari. Et il ne faut surtout pas qu'on apprenne qu'elle se fait passer pour un homme auprès de la communauté scientifique... 

Alors que la famille de Drake amorce la transformation de Penelope, le duc se voit obligé d'introduire la jeune femme dans la société et de la présenter aux possibles candidats célibataires. Malgré les leçons de danse et les nouvelles toilettes, Penelope est à l'opposé même de la femme posée et sophistiquée, trébuchant d'un faux pas à un autre. 

Pourquoi alors le duc trouve-t-il si difficile de lui résister ?




La prophétie du Destructeur s'est réalisée : Faraoh, un homme aussi brillant que mystérieux s'empare du pouvoir pour transformer les terres d'Hizaion grâce à la technologie. Dans ce monde en guerre qui bascule dans la technologie et où la magie est interdite, la forêt d'Etheldrede devient le dernier sanctuaire, protégé par un sortilège. Une enfant y nait alors, et grandit, élevée par Cassandra magicienne et gardienne de la forêt. Développant des pouvoirs insoupçonnés et une personnalité affirmée, la jeune fille est appelée à un grand destin au sein de la Caste des prêtres. Pourtant Cassandra et ses supérieurs s'interrogent sur cette enfant rebelle : Andraste, est-elle vraiment l'espoir de la magie ? Ou bien celle qui les détruira tous ? Faraoh était-il vraiment le Destructeur ?



Et vous ? Qu'avez-vous reçu ou acheté ?

2 commentaires: