12 févr. 2024

C'est lundi 12 février 2024, que lisez-vous ?


Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi :
  1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?

Ce que j'ai lu :


Mes lectures en cours

Lux de Maxime Chattam (Editions Albin Michel)

Les scientifiques comme les religieux ne peuvent expliquer ce qu'elle est ni d'où elle vient.
Elle va transformer pour toujours le quotidien du monde entier, en particulier l'existence d'une mère et de sa fille.
Tout en posant la question qui nous obsède tous... Nos vies ont-elles un sens ?

Un roman au suspense saisissant, hommage lumineux à Barjavel et à la littérature qui divertit, qui interroge.
Maxime Chattam comme vous ne l'avez jamais lu.

Les légendes de Thezmaar, Tome 1 : Le sang et l'acier d'Helen Scheuerer (Korrigan éditions)

Althea a un rêve ultime : devenir l'une des guerrières légendaires du royaume de Thezmarr. Pour y parvenir, il ne lui reste que peu de temps car un oracle lui a prédit qu'elle mourrait à l'âge de 27 ans. Déterminée, la jeune femme réussit à se faire engager par la guilde d'élite chargée de la protection du royaume. Son entraînement est rude, d'autant que son instructeur, l'insupportable mais envoûtant Wilder Hawthorne, ne voulait pas de femme dans son unité. Alors que le monde lutte contre les assauts d'un ennemi maléfique, Althea redouble d'efforts pour maîtriser parfaitement le maniement des armes. Et peu à peu, la jeune femme découvre qu'elle possède d'immenses pouvoirs. Peut-être ne deviendra t-elle pas seulement une guerrière, mais celle qui empêchera le royaume de sombrer dans les ténèbres...


Mes prochaines lectures :


Et vous ? Que lisez-vous ?



8 févr. 2024

Commandant François Chanel - Pascal Marmet

 



Titre : Commandant François Chanel
Auteur : Pascal Marmet
Editeur : M+ éditions
Genre : Policier
Date de publication : 29 juin 2023
Nombre de pages : 230
Prix : 18.90€ (Papier) - 13.99€ (eBook)





Une enquête menée par un flic musicien, sur fond de sorcellerie et ayant pour décor les dessous d'une gare parisienne... Parmi les milliers de voyageurs, Laurent erre seul dans le hall de la gare de Lyon, l'air paumé. Il vient de rater son CAP boulangerie et sa mère l'a mis dehors. Samy, escroc à la grande gueule, le repère rapidement. Il a bien l'intention de profiter de la naïveté de ce gamin aux chaussures vertes et l'entraîne dans un cambriolage. L'appartement dans lequel ils pénètrent est une sorte d'antichambre du musée des Arts premiers et regorge de trésors africains. Mais ils tombent nez à nez avec la propriétaire et collectionneuse. Comme elle s'est blessée en tombant dans les escaliers, ils lui viennent en aide avant de s'enfuir. Pourtant, quelques heures plus tard, elle est retrouvée morte, abattue de cinq balles tirées à bout portant. Le commandant Chanel, chargé de l'enquête, s'enfonce alors dans l'étrange passé de cette victime, épouse d'un ex-préfet assassiné quai de Conti peu de temps auparavant. Un polar haletant sur fond de sorcellerie qui nous dévoile les coulisses de la gare de Lyon et nous ouvre les portes du célèbre 36 quai des Orfèvres.



Je remercie tout d'abord l'auteur de m'avoir permis de découvrir son roman en service-presse.

L'ex-femme d'un préfet, tué quelques mois auparavant, est retrouvée morte dans son appartement, entourée d'une collection d'art africain. Le commandant François Chanel découvre rapidement que la victime a été victime d'un cambriolage juste avant de mourir. Alors que l'enquête s'oriente vers un cambriolage qui a mal tourné, plusieurs personnes de l'entourage de la victime sont retrouvées assassinées... C'est avec une équipe en sous-effectif et accompagné de jeunes stagiaires que le commandant François Channel va devoir mener son enquête...

Chanel croisa les bras et attendit. Le regard du commandants se promena dans ce microcosme colonialiste avec ravissement et étonnement : des fétiches à clous, des masques, des armes de jet ou de cérémonie, une échelle, des têtes d'animaux étranges et monstrueux, une tête de girafe, des peignes ciselés, des instruments de musiques inconnus, des costumes de cérémonie, des œufs d'autruche, un crâne de crocodile, de la céramique romaine, des lances et des boucliers, des sièges, et partout, des statuettes de toutes tailles fixées sur des socles. Pas du tout son style de décoration, mais ce salon de curiosités le distrayait.

Je ressors de ma lecture assez mitigée. 
Dans l'ensemble, j'ai assez bien aimé l'intrigue qui mélange policier, art africain et ésotérisme. J'ai trouvé l'intrigue intéressante même si je trouve le dénouement trop expéditif. On sent à la lecture que l'auteur a fait un réel travail de recherche sur l'art africain et toutes les croyances qui en découlent. 

Mais voilà, l'ensemble manque de rythme. Personnellement, je suis sorti à plusieurs reprises de ma lecture. Je trouve que la plume de l'auteur manque cruellement de fluidité et elle est assez plate. On a de très grandes descriptions vraiment très intéressantes sur le fonctionnement du 36 quai des orfèvres et sur l'art africain, mais les explications et les définitions que nous donne l'auteur tout du long de l'histoire sont assez lourdes et semblent sortir tout droit d’un dictionnaire.

Cela ressemblait à une chambre des merveilles, à ces cabinets de curiosités avec renforts d'animaux empaillés, où les bêtes vivaient une seconde vie immobile. Le préfet devait être un de ces esthètes savants, mi-naturaliste pédagogue, mi-aventurier, grand voyageur. Tout cela sentait la rareté, la pièce unique, insolite et précieuse.

C'est un roman qui fait moins de 300 pages et entre l'intrigue et les nombreuses descriptions, cela laisse peu de place à la psychologie des personnages. Je ne me suis attaché à aucun personnage. Je trouve qu'ils manquent de profondeur et que l'on survole trop rapidement ce qui fait leur personnalité. 

En bref, une histoire qui mélange policier, art africain et ésotérisme. Si l'intrigue est intéressante, la plume de l'auteur, quant à elle, manque de fluidité. 


4 févr. 2024

In my maibox (du 29 janvier au 4 février 2024)


 
Je vous retrouve pour un nouvel "In my mailbox". Cet article me permet de vous présenter mes dernières réceptions ainsi que mes derniers achats livresques.

Shadow Fae, tome 1 : La cour des ombres de C.N. Crawford (Editions Korrigan)

Intégrer la Cour des Ombres, la prestigieuse Académie d'élite des Faé, un rêve ? Pas pour Arianna qui n'est là que pour une seule raison : réussir à dérober la fameuse Clé des Mondes qui lui permettra de libérer sa meilleure amie retenue prisonnière. À l'école, Arianna est placée sous les ordres de Ruadan, un Chevalier de l'Ombre chargé de l'entraîner aux combats. Sombre, mystérieux et silencieux, Ruadan semble détester la nouvelle recrue. Pourtant, alors qu'elle se bat à ses côtés, Arianna tombe peu à peu sous le charme du beau ténébreux. Lorsqu'elle découvre que c'est lui qui possède la Clé des Mondes, elle se retrouve écartelée entre ses sentiments et ses obligations. La jeune femme va devoir faire un choix douloureux, au risque de perdre son âme et sa vie...


Kingswood Castle Academy, tome 1 : Le destin des dieux d'Alexandra Fuchs (Dp éditions)

Quand la mythologie grecque rencontre le monde impitoyable du lycée... Une romantasy incontournable !
Après un tragique coup du sort, Laurie intègre un internat prestigieux, bien déterminée à ne laisser personne s'approcher d'elle. Cependant, il se passe des choses étranges dans cette école. Par exemple, elle est la seule à voir un garçon que personne d'autre ne voit et malgré tout, Laurie commence à tisser des liens avec lui.
Mais qui est réellement Maris ? Pourquoi et où disparaît-il à chaque fois ?

Lorsque Laurie découvre que Maris lui cache quelque chose, au sein même de l'internat, tout se précipite et les questions se multiplient. Quelle est son véritable rôle dans ce jeu dangereux ? Parviendra-t-elle à percer le voile qui entoure son destin avant qu'il ne soit trop tard ?

Les mystères de cette histoire réserveront bien des surprises à celles et ceux qui oseront s'y aventurer.

Et vous ? Qu'avez-vous reçu ou acheté ?