25 mai 2018

Les oubliés d'Ushtâr - Emilie Querbalec




Titre : Les oubliés d'Ushtâr
Auteur : Emilie Querbalec
Éditeur : Nats éditions
Genre : Science-fiction, Space-opéra
Date de publication : 20 mai 2018
Nombre de pages : 464
Prix : 18€









Ushtâr, planète-océan des confins. Lorsque, après une guerre aussi brève qu’inégale, le Gouvernement tombe aux mains du régime autoritaire et ultra-patriarcal d’Albâr, Gul-Yan n’a d’autre choix que de fuir avec les autres Infants. Objectif : sauver la Gemme de Vie, dépositaire de la mémoire de son peuple. Mais cette évacuation ne se déroule pas comme prévu… Dans les méandres d’une cité à moitié engloutie, la traque commence. Or, rien n’arrête les Nadjams, ces soldats programmés pour tuer. Rien, sauf peut-être l’Arme-Vie. Mais celle-ci n’est-elle pas une simple légende ?





Je remercie tout d'abord Nats éditions pour ce service-presse. Dès que la sortie de ce roman a été annoncée, je l'avais rajouté dans ma whislist, car son résumé me tentait énormément et comme beaucoup le savent en ce moment, je suis dans une période où je lis beaucoup de space-opéra.

Quelque part aux confins d'une galaxie, se trouve Ushtâr, une planète-océan où vit toute une civilisation avec des élus qui se transmettent de génération en génération la mémoire de leur histoire. D'après d'anciennes croyance, Ushtâr abrite également une arme légendaire, l'Arme-Vie. 
Dans ce monde assez utopique, une guerre éclate et le Gouvernement tombe aux mains du régime autoritaire et ultra-patriarcal d’Albâr. 
Gul-Yan n’a pas d’autre choix que de fuir avec les autres Infants afin de sauver la Gemme de Vie, dépositaire de la mémoire de son peuple. Mais l'évacuation ne se déroule pas du tout comme prévue et la traque commence... Et rien ne peut arrêter les Nadjams, ces soldats programmés pour tuer à part peut-être l'Arme-Vie. Mais existe t-elle vraiment ? N'est-elle pas seulement une légende ?

L'univers créé par Emilie Querbalec est vraiment époustouflant et très riche. Dans ce roman, nous découvrons plusieurs planètes avec chacune leur propre histoire et leur propre règle de vie. Usthâr est une planète avec des croyances assez particulières avec les porteurs de gemmes et la transmission de la mémoire de leur histoire par des élus. Tandis qu'Albâr est une planète avec une société ultra-misogyne où les femmes sont des esclaves que les hommes n'ont pas le droit de toucher. 
J'ai adoré découvrir cet univers qui est vraiment très bien maîtrisé par l'autrice.   

J'ai adoré ma lecture. Ce roman se dévore tant l'histoire est passionnante. L'intrigue est super bien menée et on n'a pas le temps de s'ennuyer, car chaque chapitre apporte son lot de rebondissement. 
Au fil de l'histoire, nous découvrons de nombreux personnages aux noms assez compliqués. Mais assez vite, je me suis faite aux noms des personnages et j'ai pris plaisir à découvrir les motivations de chacun.

"Les oubliés d'Ushtâr" est le premier roman d'Emilie Querbalec et déjà sa plume à tout d'une grande autrice. C'est d'une fluidité vraiment irréprochable qui fait que les chapitres se lisent très rapidement. Son univers et son intrigue sont maîtrisés sans aucune fausse note. 

En bref, une excellente lecture. Si vous aimez les romans de science-fiction et plus particulièrement le space-opéra, je ne peux que vous conseiller de découvrir ce roman.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire